La nourriture mongole

La nourriture mongole

3010 1458 ODE Trip

Les mongols vivant essentiellement de l’élevage depuis des siècles (la Mongolie compte 3 millions d’habitants pour plus de 45 millions d’animaux), leurs plats sont logiquement composés de différentes viandes comme le mouton, la chèvre, la vache, le yak, mais aussi parfois le renne et le chameau pour certains peuples nomades. Le climat mongol étant très difficile (jusqu’à -40° l’hiver), les repas sont généralement très riches en calories et en graisse, donc il vaut mieux avoir l’estomac bien accroché !

D’ordinaire, les mongols mangent un seul vrai repas par jour (le soir) souvent constitué de viande et de féculents. Cependant, ils prennent entre 2 et 3 collations supplémentaires à base de thé noir salé au lait (LA boissons nationale) et presque tout le temps accompagné de riz ou de pâtes et de viande de mouton, un réel apport calorique supplémentaire donc. Nous l’avons bien senti lors de nos 2 excursions à la rencontre des Tsaatan et dans le désert de Gobi, où nos petits estomacs européens ont très vite et très souvent été remplis ! La seule solution pour faire passer tout cela : un shot de vodka après chaque « repas ».

La viande

La viande de mouton est considérée par les mongols comme la meilleure, c’est elle qui est utilisée lors des grandes cérémonies et fêtes traditionnelles, notamment pendant le Naadam et le Tsagaan sar. À part le boeuf et la chèvre, qui sont aussi fréquemment consommés, la viande de cheval est également utilisée l’hiver en raison de son fort apport calorique. Mais attention, contrairement aux pays hyper-industrialisés, la majorité des animaux utilisés pour nourrir la population ne sont majoritairement pas issus d’élevages intensifs et d’abattoirs sans foi ni loi. Les mongols ont un respect profond de la faune, n’abattent jamais de jeunes animaux (préférant les animaux en fin de vie), qui ont vécu dans les steppes dans une liberté totale. Et cela est encore plus vrai pour les peuples nomades comme les Tsaatan, qui prennent soin de leurs rennes comme de leur propre famille. Durant l’été, la plupart des mongols se nourrissent très peu de viande fraîche, préférant le lait et les féculents pour se « purifier » et également un peu de viande séchée et salée.

 

Les dumplings

Ah les dumplings … on en salive encore rien que de l’écrire. Qu’ils soient frits ou cuits à la vapeur, ces raviolis remplis de viande et quelques fois aussi de légumes sont un vrai régal pour les papilles. Du coup, on a décidé de te partager une petite recette maison rien que pour toi.

Les ingrédients

Pour la pâte :

  • 250g de farine
  • 150ml d’eau tiède
  • Une pincée de sel


Pour le remplissage :

  • 300g de viande hachée (bœuf ou mouton)
  • ½ oignon haché
  • 1 gousse d’ail
  • Sel et poivre (on te laisse doser selon tes envies)


La préparation

  1. Préparer le remplissage : Mélanger la viande hachée, le ½ oignon et l’ail / Ajouter de l’eau jusqu’à ce que le tout soit assez homogène / Saler et poivrer.
  2. Préparer la pâte : Mélanger la farine, l’eau et le sel pour créer une pâte bien malléable / Laissez reposer 15 minutes.
  3. Rouler la pâte en forme de tube.
  4. Retirez les morceaux du tube et roulez-les en formes circulaires. Assurez-vous que le centre soit plus épais que le bord.
  5. Placez une boule de la garniture au centre de chaque dumpling.
  6. Pincez les bords vers le haut en laissant une petite ouverture.
  7. Tremper le bas des dumplings dans de l’huile végétale pour éviter qu’ils collent.
  8. Faire cuire les dumplings à la vapeur pendant 20 minutes.
  9. Servir avec de la sauce soja.

Cette recette te donnera à 6 ou 7 dumplings, mais n’hésite pas à augmenter les quantités, et également à rajouter un peu de légumes dans la mixture ! Et pour bien respecter la tradition mongole, tu peux servir les dumplings en les baignant dans une soupe de lait salé.


L
e Tsuivan

Le Tsuivan est un plat incontournable en Mongolie, que tu trouveras dans tous les restaurants. Tu ne comprends pas le menu et personne ne parle en anglais : commande un Tsuivan ! Il se compose de longues pâtes semblables à des tagliatelles, des morceaux de carottes, de poivrons et d’oignons, un peu d’ail, et bien sûre de viande de mouton (ou de boeuf). Le secret est de bien savoir doser les quantités. Personnellement, on a hâte de cuisiner tout cela à notre retour en France !


L
e Khuushuur

Cette sorte de chausson frit fourré à la viande de mouton ou de boeuf (comme toujours), est idéale lorsqu’on a une petite faim et aussi lorsqu’on en a un peu marre des soupes et bouillons. Constitué d’une pâte de farine de blé, de viande, d’oignons, de sel et d’épices comme le cumin, il est le met star des célébrations mongoles et se mange à toute heure de la journée. On te recommande de le manger avec les mains, comme le font les mongols, c’est à la fois pratique, et idéal pour te réchauffer les mains, surtout pendant l’hiver glacial !

Pour conclure sur une note plus légère (moins calorique surtout), nous te conseillons d’aller faire un tour au restaurant Luna Blanca pendant ton séjour à Oulan-Bator. Ce restaurant 100% bio et végan te permettra de te purifier un peu après les grandes quantités de viande ingurgitées durant ton périple. La cuisine est plutôt novatrice, avec des plats typiques mongols revisités dans leurs versions végétariennes, les aliments sont frais, et les smoothies délicieux ! Nous te recommandons de goûter le Mongolian combo plate (avec différents mets comme des dumplings ou des khuushuur avec des substituts à la viande) accompagné d’un Sea buckthorn juice, pour finir sur un brownie au chocolat en dessert.

Et comme on dirait en Mongolie : Сайхан хоолэрэй (ça signifie bon appétit, tu t’en doutais !)

Nous sommes actuellement à

Adélaïde

T’as envie de nous rejoindre sur la route, ou tout simplement nous laisser un petit mot ?

Sinon, tu peux aussi

nous suivre